Accueil

Chers Patients. Bienvenue sur mon site !

  • Manger est indispensable. C’est l’un des plaisirs de la vie et c’est également un acte intime.
  • L’acte de se nourrir est caractérisé par notre environnement culturel, social, religieux et  géographique.
  • C’est ainsi que la diététique permet de concilier tous ces éléments pour le bien être de l’individu et répond également aux besoins de situations pathologiques.
  • La nutrition se définit comme la science qui analyse les rapports entre la nourriture et la santé.
  • En tout état de cause, il n’est jamais trop tard pour prendre sa santé en main en apprenant à mieux s’alimenter.
  • Depuis 2001 le gouvernement intensifie ses actions envers l’alimentation. le premier Programme National Nutrition Sante, le P.N.N.S., a été mis en oeuvre sur la période 2001-2005. Les premiers résultats montrent un ralentissement de l’obésité de l’enfant. La mesure phare du programme est la consommation de fruits et légumes. Reconduit sur la période 2006-2010, le nouveau PNNS prévoit la poursuite des actions en cours et renforce l’implication de tous les acteurs de santé. C’est  ainsi que  le 20 juillet 2010, l’Assemblé Nationale a adopté un projet de loi visant à définir et mettre en oeuvre « Une politique publique de l’alimentation ». Cette réglementation va introduire des contrôles qualitatifs dans les structures collectives de  consommation. Peut être la fin pour  »les saucisses de poulet » dans les assiettes de nos tous petits.
  • Le PNNS 3 (2011-2015) envisage la réduction des cas de surpoids et d’obésité, et vise une amélioration des pratiques alimentaires telles que :
    -la réduction de la consommation de sel à 8g,
    -l’augmentation de la consommation de fruits et légumes verts,
    -etc.Autre aspect, le gouvernement prend régulièrement des mesures, limitatives en matière de remboursement de médicament et d’allongement de la durée d’activité. Cela doit nous interpeller et nous amener à changer ou parfaire nos comportements alimentaires. Car les liens entre certaines pathologies, lorsqu’elles ne sont pas génétiques, et l’alimentation existent.